Bienvenue à tous

ou utiliser le formulaire de contact tout en bas à droite de cette page.


mercredi 26 mai 2010

Pêcheur de perles musicales (22) : le Stabat Mater de Pergolese




Le Stabat Mater de Pergolese est quasi-obligatoire dans un cycle "perles musicales", et particulièrement sa première séquence. Magnifique Duo baroque d'un alto et d'une soprano (encore un duo !) survolant des paroles de douleur qui ont inspiré tant de compositeurs. Le Stabat Mater est la dernière oeuvre écrite par Giovanni Pergolèse avant qu'il ne meure de la tuberculose. Il avait 26 ans, ce n'est pas indifférent de le savoir avant d'écouter cette musique céleste.


Stabat Mater dolorosa
Iuxta crucem lacrimosa
dum pendebat Filius.


Debout, la Mère, pleine de douleur,
Se tenait en larmes, près de la croix ,
Tandis que son Fils subissait son calvaire.


Beaucoup d'interprétations sont disponibles. En voici une dizaine, chantées par des femmes   et/ou des hommes, comme à l'habitude pour les parties d'alto. J'aime bien les versions d'Andreas Scholl (les deux premières) et celle de Bowman (la troisième, ma préférée je crois), mais aussi celle de René Jacobs en version audio tout à la fin du message. Attention, la dernière version est coupée par des commentaires... Il s'agit d'un extrait d'émission de télé. Cela fait tout drôle, mais j'ai volontairement laissé l'extrait pour la belle voix de la contralto, Delphine Galou.

Pour voir les vidéos proposées, passer la souris en bas de l'écran 
et cliquer sur la version désirée 




Le manuscrit, conservé à Naples