Bienvenue à tous

ou utiliser le formulaire de contact tout en bas à droite de cette page.


jeudi 4 septembre 2008

Pêcheur de perles musicales (11) : Kindertotenlieder

Pendant l'été 1901, Alma Mahler n'était pas contente du tout de voir son mari travailler sur ces "chants pour des enfants morts" après qu'il eut joué innocemment avec ses deux filles, comme si de rien n'était. Elle ne pouvait pas savoir que, quelques années plus tard, le sort donnerait foi à ce sombre pressentiment en lui enlevant l'une d'entre elles.



Les Kindertotenlieder sont pour moi parmi les pages les plus déchirantes de la musique. On a choisi le quatrième sur les cinq. Perle musicale très noire pour continuer ce cycle après une interruption estivale.

Il est très difficile pour l'instant de trouver à son goût d'autres versions que celles des monstres sacrés du lyrique qui les ont interprétées avec tant d'émotion et de maîtrise vocale. Il n'est sans doute pas aisé de faire mieux ou autrement pour des chanteurs plus contemporains : cette musique déborde de tant de force lyrique et d'authenticité qu'il faut pouvoir la contenir tout en la restituant. Notre époque factice et légère, qui a relegué la mort aux oubliettes, ne s'y prête plus guère. Il faudra chercher quand même.

On trouvera pour l'heure successivement en audio les interprétations de DietrichFischer-Dieskau et celle de Christa Lugwig, et en vidéo celle de Kathleen Ferrier. La qualité somptueuse de l'orchestration qui accompagne chacun d'entre eux - essentielle - compte aussi beaucoup peut-être dans ces choix.


Souvent, je me dis qu'ils sont juste sortis !
Qu'ils vont bientôt rentrer à la maison !
Il fait beau !
Ne t'en fais pas !
Ils font juste un grand tour !
Mais oui, ils sont juste sortis,
ils vont rentrer tout de suite !
Ne t'en fais pas !
Il fait si beau !
Ils sont partis se promener là-haut !
Ils sont juste partis avant nous,
ils ne réclameront plus la maison !
Nous irons les chercher
sur ces hauteurs !
Par un soleil éclatant !
Il fait si beau
là-haut !


Oft denk' ich, sie sind nur ausgegangen!
Bald werden sie wieder nach Hause gelangen!
Der Tag ist schön! O sei nicht bang!
Sie machen nur einen weiten Gang!

Jawohl, sie sind nur ausgegangen
Und werden jetzt nach Hause gelangen!
O, sei nicht bang, der Tag is schön!
Sie machen nur den Gang zu jenen Höh'n!

Sie sind uns nur vorausgegangen
Und werden nicht wieder nach Hause verlangen!
Wir holen sie ein auf jenen Höh'n
Im Sonnenschein!
Der Tag is schön auf jenen Höh'n!




Oft denk'ich