Blog perso pour se faire plaisir et communiquer avec les amis qui sont loin, et tous les autres : visites, impressions, découvertes...
Les humeurs quotidiennes ont été reléguées sur Facebook. J'ai dû désactiver les commentaires à cause des spams, désolé.


vendredi 30 novembre 2007

L'ordinateur et l'automobile : une dernière blague anti-microsoft

Comme un précédent message l'indiquait, j'adore haïr la compagnie Microsoft. A ce titre, je ne saurai trop résister au méchant plaisir de reproduire ici la blague anti-Microsoft la plus connue du monde entier, qui me fait encore rire.

Après, c'est promis, on n'en parle plus !

Vingt-cinq ans d'informatique grand public (j'ai acheté mon premier ordinateur en 1982), c'est sans doute encore une courte histoire pour une technique qui a tout bouleversé.

Comparons quelques minutes avec l'histoire de l'automobile.

Vingt-cinq ans après la première automobile, soit vers 1910, la Ford T était la voiture à la mode. Elle roulait au maximum à 72 km/h, se démarrait à la manivelle, carburait à l'éthanol aussi bien qu'à l'essence et n'avait aucune boite de vitesse. Son accélérateur était un levier à droite du volant et pour aller en arrière, il fallait appuyer sur une des trois pédales, les deux autres servant à freiner. Ah oui, il fallait aussi grimper les fortes pentes en arrière : c'était en effet le principe des vases communicants qui permettait au moteur d'être alimenté. Marrant non ?

Alors, combien de temps encore pour avoir la DS de l'informatique ?




MICROSOFT ET GENERAL MOTORS
Si Bill Gates construisait des voitures...

Selon certaines sources, lors d'un COMDEX, Bill Gates aurait comparé l'industrie informatique à l'industrie automobile. Il aurait dit :

"Si General Motors avait du répercuter des avancées technologiques aussi rapidement que l'industrie informatique, nous conduirions tous des voitures qui coûteraient 200 francs et qui consommeraient 1/2 litre au cent Kilomètres"

Un peu plus tard, la direction de General Motors fit cette réponse lors d'un communiqué à la presse:

"Ce qu'a dit Bill Gates est exact. Mais qui voudrait d'une voiture qui se crashe deux fois par jour?"

...


Et Bill aurait répondu : "c'est pas grave, si ça vous arrive, vous fermez les fenêtres et vous redémarrez".



La réplique ne s'est pas fait attendre. GM a répondu ceci :


Si Microsoft construisait des voitures...


1. À chaque fois qu'on referait la signalétique des routes, il faudrait acheter une nouvelle voiture.


2. Occasionnellement, le moteur de votre voiture s'arrêterait alors que vous seriez sur l'autoroute, sans aucune raison. Acceptez cet état de chose, redémarrez et reprenez la route.


3. De temps en temps, en faisant une manœuvre, votre moteur s'arrêterait et ne voudrait plus redémarrer. Il vous faudrait alors réinstaller le moteur. C'est étrange, mais le fait est à accepter aussi.


4. Vous ne pourriez avoir qu'une seule personne dans la voiture à la fois, à moins d'avoir un modèle 95 ou un modèle NT. Mais à ce moment là, il vous faudra acheter des sièges supplémentaires.


5. Apple ferait aussi des voitures, qui fonctionneraient à l'énergie solaire, qui seraient plus fiables, plus rapides, et beaucoup plus simples à conduire... Mais uniquement sur 5% des routes.



6. Les possesseurs de voitures Apple pourraient acheter des pièces de voitures Microsoft qui auraient pour effet de rendre leur voiture plus lente.


7. Les témoins d'alerte pour l'huile, la température, le carburant, les plaquettes et l'alternateur seraient remplacés par un seul témoin générique appelé témoin d'alerte pour "Problème dans la voiture".


8. Les passionnés de voiture seraient à chaque fois excités par les nouveaux gadgets et les nouvelles fonctionnalités des voitures Microsoft, oubliant complètement que ces fonctionnalités existent sur d'autres modèles de voitures depuis plusieurs années.


9. Tout le monde devrait bientôt acheter du carburant et de l'huile Microsoft sous peine de risque de couler une bielle.


10. Les nouveaux sièges Microsoft obligeraient tout le monde à avoir une taille de cul standard.


11. L'airbag vous demanderait "Êtes-vous sûr?" avant de se gonfler.


12. Si vous deviez subir un crash, vous n'auriez aucune idée de se qui vous vous serait arrivé.


13. Pour vous éviter d'envisager de changer pour une autre marque de voiture, Microsoft vous offrirait chaque année un nouveau train de pneus Explorer gratuits.


14. Les voitures Microsoft seraient livrées en standard avec un auto-radio-K7 qui ne permettrait que l'écoute des cassettes Microsoft et ne capterait que la fréquence de Microsoft FM.



15. Si vous désiriez rouler sur l'autoroute à côté d'autres voitures, il vous faudrait faire un retour de la voiture en usine pour modifications (payantes).


16. Les derniers moteurs Microsoft seraient des 32 cylindres à 4 turbos, mais encore construits avec des embrayages de 2 CV.


17. Les constructeurs de routes en arriveraient même à donner des voitures Microsoft gratuitement.


18. Les voitures Microsoft seraient les plus faciles à voler du monde...


19. ... Mais ça serait une stratégie commerciale tout à fait voulue par la firme elle-même


20. Donc, si vous vouliez une voiture Microsoft sans en avoir les moyens, vous n'auriez qu'à emprunter celle de votre voisin. Les voitures de chez Apple sont encore plus lentes, plus chères et plantent au moins aussi souvent que celle de Microsoft mais quand elles créent un accident un voyant s'allume avec un numéro que seul Apple est capable d'exploiter MAIS un bouton permet de redémarrer aussitôt. Malheureusement ce bouton ne marche jamais. De plus quand le clignotant est en panne, il faut généralement changer le moteur. Si l'autoradio ne vous convient pas, il n'est pas possible de le changer contre un d'un autre modèle...


21. Au bout de six mois, il serait impossible de trouver des pièces détachées, d'avoir un dépannage etc... En achetant le nouveau modèle, cher et équipé d'un moteur de dernière génération dont la puissance est quintuplée, vous noteriez que votre vitesse moyenne a été divisée par trois malgré une consommation nettement supérieure.


22. Les nouveaux modèles seraient équipés en série de phares solaires utilisables même en plein jour, d'un avertisseur sonore 65536 tons, non interruptible, d'un frigo avec casier à bières (n'acceptant que les bouteilles demi-Krosoft), et d'un tas d'autres dispositifs absolument indispensables au conducteur moderne. Mais, assez curieusement, le volant, ce machin ringard permettant de diriger la voiture, aura été supprimé, et remplacé par un détecteur d'intention du pilote, pas encore très au point, mais très prometteur, et conçu avec l'aide d'experts en ergonomie.


23. À chaque fois que vous tourneriez la clé de contact, un autocollant se placerait automatiquement sur le pare-brise, dans votre champ de vision, pour vous informer de #l'astuce du jour# (en général une indication précieuse comme #saviez-vous qu'en refaisant le plein régulièrement, vous pouvez diminuer significativement votre probabilité de tomber en panne d'essence ?#).


24. Vous devriez acheter chaque mois un dégrippant débarrassant votre moteur du nouvel additif récupéré à votre dernier plein (ajouté surement par quelques esprits malfaisants, personne ne soupçonnant le vendeur de dégrippant)


25. Le haut de gamme, appelé NT (origine anglo-saxonne pour #not today, not tomorrow, no thanks !#), permettrait d'être plus facilement contrôlé par votre installateur, avec une petite contre-partie : chaque fois que vous montez dedans, il vous faut refaire le réglage du siège et des rétroviseurs, et par ailleurs, vous n'êtes pas autorisé à rouler sur route avec, c'est un danger pour votre sécurité ; si vous devez absolument emprunter une route, appelez votre installateur pour qu'il vous autorise à titre exceptionnel... et soyez patient.


26. Un détail enfin : la route n'est pas telle qu'elle vous apparait à travers le pare-brise. Les habitués assurent que ce n'est pas gênant.

D'ailleurs, pour voir la vraie route, il suffit de se garer, de descendre et de demander l'aperçu avant roulage.




dimanche 25 novembre 2007

L'arbre des Dinosaures

L'arbre des Dinosaures vit parmi nous, dans chaque jardin botanique ou arboretum : il s'agit du Ginko Biloba, dernier survivant de sa famille, qui a la particularité de virer au jaune vif à l'automne. D'où vient qu'on l'appelle aussi l'arbre aux mille écus.

Véritable fossile vivant, originaire d'extrême orient, cet arbre connait mille surnoms, mille légendes. Des sites internet entiers lui sont consacrés. Alors sachons reconnaitre cette merveille botanique et lui envoyer une petite pensée. Son hérédité de 260 millions d'années qui a vu passer tant d'être vivants lui permettra sans aucun doute de la capter. Et si en plus vous vous arrêtez, il vous retournera forcément un signe.


J'ai pu cette année saisir la couleur du ginko femelle du Museum d'histoire naturelle d'Auxerre, boulevard Vauban le 12 novembre. C'était déjà un peu tard.


Pour comparer, voici aussi une photo de ginko, prise cette fois cet été dans le parc du château de Saint Amand en Puisaye.



samedi 24 novembre 2007

Musiques du Sud - Tome 5 - Oum Kalsoum - أم كلثوم



"La Callas, plus Edith Piaf, plus Mahalia Jackson et l'on aurait à peine une petite idée de ce que représente Oum Kalsoum" a écrit le le journal le Figaro en 1967.

On trouve dans ses éléments biographiques de cet immense personnage une multitude de qualificatifs : Cantatrice du peuple, le Rossignol d'Egypte, Sett (la Dame), l'astre de l'Orient...

Oum Kalsoum incarnait par ses origines paysannes modestes toute l'âme du petit peuple égyptien dont elle était issue. Mais elle a rallié par sa voix exceptionnelle servie par les plus grands musiciens du monde arabe toutes les couches de la société et tous les peuples arabes qui vibraient à ses longues, très longues chansons disant la vie, l'amour, les sentiments. Son rayonnement est encore immense, et sa voix s'entend encore bien souvent ici et là.

Toujours aux côtés des présidents égyptiens qui se sont succédés pendant sa vie et dont elle a soutenu le nationalisme, elle représente un monde arabe moderne, tenant sa place dans le monde et libéré de l'intolérance religieuse à une époque pourtant difficile. Née entre 1898 et 1905 selon les sources, Oum Kalsoum s'est éteinte au Caire en 1975.

Il faut l'écouter en laissant l'esprit vagabonder au gré de ses modulations et variations vocales, longtemps, sans impatience.

La chanson proposée ci-dessous s'appelle Al Nil (Le Nil) et dure 27 mn.


Al Nil

jeudi 22 novembre 2007

Quel est le poids d'une maison ?




La réponse est : 110 tonnes, quand elle est réalisée en acier. Curieuse réalisation que cette "Steel house" construite 23 années durant près de Lubbock, au Texas par le sculpteur monumental Robert Bruno.

Habitation pour de vrai ? Sculpture monumentale ? Geste architectural gratuit ? Exercice de "Steel" ? Qui sait ? Il y a du défi dans tous les cas dans cette forme extra-terrestre dans tous les sens du terme.




C'est l'occasion de rapprocher cette chose brune de l'Église Sainte Barbe de Crusnes-Cités, à l'architecture bien plus sage pourtant. Crusnes est une des nombreuses villes minières du bassin minier ferrifère lorrain, côté meurthe et mosellan, qui connu une activité sans pareille jusqu'à ce que la sidérurgie française soit liquidée, provoquant les désastres industriels et humains que l'on sait ou qu'on imagine sans peine.

C'est la seule Eglise connue en Europe construite entièrement en fer. Aucune soudure, aucun boulonnage : juste un parfait assemblage.




Cadeau de la richissime famille de Maîtres de Forges qu'étaient les De Wendel, construite en 1938, l'Eglise Sainte Barbe était dediée aux mineurs, sans doute trop éloignés de la religion au goût de leurs patrons. En fait, il s'agissait d'un prototype destiné à être reproduit industriellement et exporté en terres de mission. Contribution fort bien pensante des De Wendel à l'évangélisation des sauvages.

Heureusement, le prototype jamais n'a connu de clones.

Laissée à la rouille jusqu'à la mettre en danger, retrocédée par les De Wendel à la commune de Crusnes à la fin des années soixante, l'Eglise Sainte Barbe a enfin été classée monument historique en 1990, puis entièrement restaurée de 1997 à 2007.

Pendant cette restauration, une scène des Rivières Pourpres 2, film tourné dans le Nord-Lorrain, s'y déroule. Scène de nuit, elle met en relief le caractère fantasmatique de la façade à l'époque encore toute rouillée.

On lui rendra visite à nouveau dès que possible, dans sa nouvelle mise.


lundi 19 novembre 2007

L'Hudson River School, la peinture de l'immense.



L'Hudson River School est le premier grand courant pictural des USA d'origine européenne. Il a animé la vie artistique de la côte Est au milieu du XIX° siècle, principalement entre 1825 et 1875. Son propos est simple et compliqué à la fois : comment faire tenir sur des toiles aux dimensions limitées, même si elles sont souvent grandes, la vastitude des paysages du nouveau monde ?

A regarder ces toiles, on mesure le défi que se sont lancé les peintres de l'époque : l'hyperréalisme tient lieu de mesure du succès... jusqu'à ce que la photographie, inventée peu après, vide au final le challenge de toute substance.

Il reste de grandes toiles qu'on trouve dans tous les musées du Nord-Est, reproduisant les paysages des Catskill, des Adirondacks ou des Grands Lacs. C'est au musée de Hardford, capitale de l'Etat du Connecticut, qu'on en trouve le plus grand nombre ensemble.

Ces tableaux semblent ne pas avoir traversé l'Atlantique. Raison de plus pour en reproduire quelques uns ici.

Pour finir, ce site sur les White Mountains du New Hampshire, également beaucoup peintes par les peintres de l'Hudson River School, est vraiment intéressant : d'une part il recense toutes les représentations picturales des White Mountains, d'autre part, il fait aussi la comparaison fatale pour le XIX° siècle entre les tableaux et les photos.


dimanche 18 novembre 2007

Musiques du Sud - Tome 4 - Les musiques de Grèce


Ce chapitre peut remplir des blogs entiers tant est riche l'histoire des relations entre la musique et les peuples grecs. Qui plus est, cette histoire continue de s'inventer tous les jours, comme si cette longue culture avait provoqué assez d'élan pour résister à la mondialisation, particulièrement étendue dans le domaine musical.


Ainsi, certains mélodies grecques ne datent que de quelques dizaines d'années et la musique culte de films comme Zorba le Grec ont créé des "tubes" qui passent pour séculaires. Les chanteurs grecs contemporains sont très nombreux, dans tous les genres de la chanson. Leurs orchestrations continuent d'utiliser les instruments traditionnels. La danse folklorique est bien plus vivante qu'ailleurs et rares sont les fêtes où elle n'apparaît pas.

Dans toutes leurs facettes, les musiques en Grèce sont quasi immédiatement reconnaissables et nous transportent là où il est agréable d'être et de vivre.


J'ai choisi trois séries d'illustrations sonores très subjectivement, en fonction de ce qui m'accrochait l'oreille : une série sur les chants et chansons, une série sur les danses les plus traditionnelles et enfin une série sur les mélodies grecques dans différentes instrumentations, quelquefois très impures, mais je l'assume, car je ne crois pas possible de faire du purisme, compte tenu d'un tel foisonnement!

LES CHANTS ET CHANSONS




LES DANSES

Elles viennent de toutes les régions de la Grèce actuelle et particulièrement aussi d'Asie Mineure. L'expulsion par la Turquie des Grecs d'Asie Mineure dans les années 1920 a laissé des traumatismes culturels encore insurmontés qui ont par contrecoup fortifié tous les traits culturels des populations concernées. C'est le cas pour les danses, et aussi le genre musical désigné comme Rébetiko, dont on aura un exemple dans la troisième série d'illustrations sonores sur les mélodies.


Voici les origines des principales danses traditionnelles grecques dont les échantillons sont disponibles dans le lecteur ci-après :

Chasapiko/Hasapiko = Constantinople (Istambul en turc)
Chasaposerviko/Hasaposerviko = Asie mineure
Kalamatianos = Péloponnèse
Karsilamas = Constantinople
Tsamiko = Grèce centrale et Péloponnèse
Syrtos = toute la Grèce, sous des formes différentes

Voici par ailleurs un site internet autrichien en anglais (et oui !), proposé par une amatrice à titre personnel assez bien fait sur la question.


Utiliser le bouton à droite du lecteur
pour accéder aux autres morceaux
(7 morceaux en tout)







LES MELODIES



Utiliser le bouton à droite du lecteur
pour accéder aux autres morceaux
(9 morceaux en tout)



vendredi 16 novembre 2007

Première neige


Elle est arrivée dans la nuit de mercredi à jeudi. C'est bien tôt pour nos hivers habituels, écourtés par le réchauffement climatique.

Mais il est vrai que cela fait plusieurs semaines que les oies sont passées et les grues ont commencé d'hiverner sur le Der en Champagne. Et si l'hiver 2007-2008 était en était un vrai ?



mercredi 14 novembre 2007

Le musée des musées




John m'envoie de Grèce des informations sur le musée exceptionnel qui est en cours de finition à Athènes après bien des déboires. Il s'agit du nouveau musée de l'Acropole, destiné à présenter au grand public les immenses richesses archéologiques trouvées aux abords du Parthénon, dont les fouilles sont encore très loin d'être terminées et la restauration en cours du site encore moins.

Ce musée en a vu des vertes et des pas mûres : accusé de massacrer la vue, de mettre à mal les œuvres - puisqu'il faut bien les y transférer, de porter atteinte au patrimoine encore enfoui au pied de l'Acropole où il se trouve, enjeu de multiples batailles juridiques autant que politiciennes, de sonores polémiques comme les grecs savent en provoquer, son ouverture est enfin annoncée pour le premier semestre 2008... Si tout va bien.


Le bâtiment, confié au prolifique architecte franco-suisse Bernard Tschumi, est maintenant terminé. Le transfert des œuvres, restaurées au passage, venues de l'ancien musée ou des immenses réserves archéologiques de la Grèce, est en cours. La vidéo présentée plus bas, trouvée sur le site du National Geographic, le montre.

Je trouve le résultat final exceptionnel : l'architecte a su insérer cet immense bâtiment dans un environnement chaotique, où l'histoire s'entasse depuis trente siècles. Certains vestiges trouvés à la construction ont d'ailleurs été purement et simplement intégrés au bâtiment.


L'étage supérieur tout en transparence, posé sur son plateau comme le Parthénon sur l'Acropole, propose une vue directe et imprenable sur l'ensemble du site qui le surplombe. L'ensemble évoque à chaque occasion l'architecture antique mais sans jamais tomber dans le pastiche : le bâtiment est bien de la modernité la plus extrême.



Cette réalisation est l'occasion pour les Grecs de réévoquer à juste titre la revendication déjà ancienne de voir retourner au pays les fragments du Parthénon emportés par les Anglais et les Français au XIX° siècle. C'est le British Museum qui possède le plus grand nombre de fragments de la frise des Panathénées, puisqu'il en présente une salle complète.

Mais pourquoi le Louvre ne donne-t-il pas l'exemple ? Les salles des antiquités grecques comporte un fragment très important de la même frise.

En tout cas, nous voici en présence d'une très très sérieuse raison de reprogrammer une visite à Athènes.





dimanche 11 novembre 2007

Une maison idéale ?


Les Domespaces, ces drôles de maisons, existent depuis vingt ans maintenant et je regarde régulièrement l'évolution du concept. Bâties en bois pour l'essentiel, rotatives pour suivre la course du soleil, réutilisant tous les bénéfices de la forme hémisphérique pour ses habitants, donc superéconomiques à tous les points de vue, les maisons longtemps achetées par quelques précurseurs seulement, suscitent de plus en plus d'intérêt. Puissent les règlements d'urbanisme en autoriser quelques unes de plus.



Je me suis souvent dit que si je devais un jour improbable faire construire une maison, elle serait indiscutablement de ce modèle.

Le site du constructeur
(message garanti sans publicité, j'l'jure)



samedi 10 novembre 2007

Musiques du Sud - Tome 3 - La Sardane

A l'inverse de la Tarentelle, tout est codifié, y compris mathématiquement, dans la Sardane : elle se danse en ronde, la mesure définie par l'orchestre - la cobla - alterne les points courts et les points longs qui commandent aussi la position des bras. La Sardane s'identifie avec la Catalogne - dans sa partie espagnole comme française - et sa capitale Barcelone. Elle en est un élément d'identité ancré, encore une fois, dans les temps immémoriaux. Danser la Sardane, c'est comme parler le Catalan, cela marque immédiatement l'appartenance à une communauté précise.


Comme les autres musiques dont il est question dans ce cycle "musique du sud", ses accents, immédiatement reconnaissables, signifient la fête d'extérieur, la chaleur, le soleil, le plaisir de cultiver ensemble son appartenance culturelle.

Voici des Sardanes assez connues, puis une vidéo, saisie à l'envi par tous les touristes qui se trouvent le dimanche après-midi devant la cathédrale de Barcelone : une Sardane hebdomadaire spontanée, provoquée par un orchestre qui s'installe là, dansée par les passants. Tout simplement.









jeudi 8 novembre 2007

Norman Rockwell, la sympathie humaine (2)

Voici quelques illustrations de plus, que j'aime particulièrement. Chacune met en scène un univers, selon différents registres et de chacune un roman complet peut être tiré. A chaque fois, nous sommes au cœur des relations des humains entre eux, jusque et y compris dans le clin d'œil complice que Rockwell envoie à chacun des spectateurs de ses tableaux.